L’aiptasia ou anémone de verre dans un aquarium recifal

Une aiptasia est une anémone de mer qui peut nuire ou détruire d’autres espèces vivantes dans le même aquarium. Du fait de leur tentacules qui brûlent les coraux et de leur reproduction rapide, elles peuvent se propager rapidement et devenir envahissantes. Cette article résume quelques méthodes couramment utilisées pour stopper l’invasion.

Apparence de l’Aiptasia

L’aiptasia ou plus communément appelé “anémone de verre” à cause de sa peau translucide est courant dans nos aquariums. Elles sont petites et généralement de couleur brune ou verte. L’aiptasia a des tentacules et une bouche au centre et est souvent considérée comme nuisible en raison de son potentiel de prolifération.

Aiptasia ou anémone de verre dans un aquarium recifal

Aiptasia dans un aquarium recifal

Elles sont généralement petites et proviennent principalement de roches vivantes. Elles sont très agressives envers les autres coraux. C’est pourquoi il est recommandé de les éliminer dès leur apparition.

La provenance et danger

Les Aiptasia arrivent souvent accrochées à une pierre vivante ou à un corail ou tout autre éléments provenant d’un aquarium contaminés. Comme il suffit d’une très petite partie de l’aptasia pour reproduire un pied complet elles sont souvent très peu visible.

Dans un aquarium recifal, elles peuvent se reproduire rapidement, par bourgeonnement ou division ce qui augmente la difficulté pour stopper leur propagation.

Non seulement elles peuvent rapidement envahir l’aquarium mais surtout elles libèrent des toxines nuisibles pour d’autres coraux présents dans l’aquarium et ainsi les bruler.

Contrôler et supprimer l’aiptasia

Contrôler la prolifération des Aiptasia dans un aquarium peut être un défi, mais il existe plusieurs méthodes que vous pouvez essayer.

Cela peut inclure l’utilisation de prédateurs naturels tels que certains poissons ou crevettes, ou l’application directe de produits chimiques spécifiques pour les éliminer.

Prévention :

Pour prévenir l’introduction d’Aiptasia dans un nouvel aquarium, il est recommandé de bien inspecter les nouveaux ajouts, tels que les coraux et les roches vivantes, pour détecter la présence éventuelle de ces anémones.

Dans le cas de la présence d’aiptasia sur un support, bien gratter le support et nettoyer à l’eau douce. Ensuite vous pourrez l’introduire dans l’aquarium recifal.

Élimination manuelle :

Pour les Aiptasia isolées, vous pouvez essayer de les éliminer manuellement en les arrachant ou en les coupant avec des pinces spéciales. Assurez-vous de retirer autant que possible les parties de l’anémone pour éviter la régénération. Bien entendu nous conseillons de retirez le support du bac ou elles sont accrochés car vous risquez la propagation dans l’aquarium.

Dans le cas ou vous ne pouvez pas sortir la pierre vivante de l’aquarium ou le corail où l’aiptasia est fixée, vous pouvez utiliser une seringue et injecter au milieu de la bouche ( Cf schéma ) les produits suivants :

  • Injection d’eau bouillante : Le plus simple et sans danger pour l’aquarium
  • Injection de vinaigre blanc : Vous pouvez aussi le chauffer pour optimiser son action. Il faudra bien contrôler la quantité car les résidus de vinaigre peuvent booster les bactéries mais aussi baisser le Ph du bac.
  • Injection d’hydroxyde de calcium ou lait de chaux : L’hydroxyde va venir calcifier les tissus du polype et donc l’éradiquer. Un ajout trop important va venir augmenter le Ph du bac.
Aiptasia ou anemone de verre en croquis

Utilisation de prédateurs naturels :

Certains poissons et invertébrés sont connus pour se nourrir d’Aiptasia. Par exemple, des espèces de poissons tels que les poissons-papillons ( Chaetodon Kleinii / Chaetodon Lunula et Chelmon Rostratus ) peuvent être introduites pour les manger. Nous avons aussi observé des bons résultats avec le Acreichthys Tomentosus.

Acreichthys Tomentosus

L’Acreichthys tomentosus, également connu sous le nom de “poisson mangeur d’algues“, est parfois utilisé dans les aquariums marins pour contrôler les populations d’aiptasia. Par-contre l’efficacité de ce poisson peut varier d’un individu à l’autre, et certains peuvent ne pas montrer d’intérêt pour l’aiptasia.

Acreichthys Tomentosus qui mange aiptasia dans un aquarium recifal
chelmon rostratus qui mange aiptasia

Chelmon Rostratus

Le Chelmon Rostratus également connu sous le nom de poisson papillon à bec de couteau, est généralement aimé en aquariophilie marine pour sa beauté et son comportement paisible. Il peut aussi être un prédateur contre l’aiptasia mais pourra aussi endommager d’autres coraux à polypes.

Credits photo : Image de kuritafsheen77 sur Freepik

Des invertébrés comme les crevettes Lysmata Wurdemani ou jundalini sont également connus pour se nourrir d’Aiptasia.

Injection de produits chimiques :

Plusieurs solutions s’offrent à vous face à cette anémone de mer. Il existe un moyen rapide de les éliminer en injectant des produits chimiques. Notez que votre aquarium ne peut pas être trop petit, sinon les produits chimiques pourraient se déposer ailleurs, nuisant à la qualité de l’eau. Nous préconisons donc les méthodes naturelles.

Il existe sur le marché des produits chimiques spécialement formulés pour les éliminer. Vous pouvez utiliser une seringue pour l’injecter directement sur l’aiptasia. Assurez-vous de suivre attentivement les instructions du produit afin d’éviter tout effet négatif sur les autres résidents de l’aquarium.

  • Injection de soude (NAOH)

Vous pouvez utiliser de la soude liquide ou solide ( dilué dans de l’eau ). Par-contre il faudra faire attention car la soude s’attaque tous ce qui est organique. Nous conseillons de couper les pompes de brassage au risque de propager la soude sur d’autres organismes.

  • Injection d’hydroxyde de calcium ou lait de chaux

Pour les aquariums qui sont équipés d’un RAH ( Réacteur à Hydroxyde de Calcium ), cette méthode est efficace. Il faut injecter dans la bouche du lait de chaux, ce qui va venir calcifier les tissus du polype et ainsi détruire l’aiptasia.

Une autre méthode est aussi efficace, préparer une bouillie laiteuse en ajoutant de l’hydroxyde de calcium à l’eau et faites-la chauffer au micro-ondes pendant quelques secondes . En faisant cela , la bouillie deviendra plus épaisse . En injectant la bouillie sur l’anémone de verre à l’aide d’une seringue sans aiguille , la bouillie adhère particulièrement bien . L’anémone rétrécira mais sera incapable d’échapper aux produits chimiques et mourra ensuite.

  • Injection d’acide chlorhydrique (HCl)

L’acide chlorhydrique injecté dans la bouche de l’anémone va dissoudre les sclérites, c’est à dire la petite structure calcaire dans les tissus de l’aiptasia.

Important : Lors du traitement, toujours couper la totalité des pompes de brassage ainsi que la pompe de remontée, pour éviter la dispersion des produits utilisés dans l’aquarium !

Conclusion

Dans un aquarium la présence de quelques Aiptasia n’est pas dramatique et ne signifie pas qu’il y ai un problème de maintenance. Il faut cependant surveiller que la présence de quelques polypes ne se transforme en colonie…