Publié par Laisser un commentaire

L’apport de phytoplancton est-il utile pour les coraux LPS ?

L’apport de phytoplancton est-il utile pour la croissance des coraux LPS ? Dans cet article nous avons essayé de synthétiser le fonctionnement des coraux de type LPS et l’intéret d’avoir un apport régulier de phytoplancton marin.

Les coraux LPS

Les coraux LPS ( Large Polyp Scleractinian soit en français grandes polypes durs ) sont des animaux qui vivent dans les eaux marins océaniques. Ils sont composés de polypes dont l’aspect ressemble à des minuscules anémones de mer, mais à la différence des anémones ils ont un “exosquelette dur” qui s’appelle le « coenostéum » qui est composé de carbonate de calcium sous forme d’aragonite.

Des exemples très connus de LPS appartiennent surtout à 3 familles principales :

La famille des Caryophylliidés:

 

Euphyllia avec le phytoplancton marin

Dans la famille des Caryophylliidés nous retrouvons les LPS de type  :

  • Catalaphyllia
  • Euphyllia (photo )
  • Galaxea
  • Plerogyra
  • etc..

 

La famille des Faviidés :

Caulastrea avec le phytoplancton marin

Dans la famille des Faviidés nous retrouvons les LPS de type :

  • Caulastrea ( photo )
  • Diploastrea
  • Echinopora
  • Favia
  • Goniastrea
  • Moseleya
  • etc..

La famille des Mussidés:

Acanthastrea avec le phytoplancton marin

Dans la famille des Mussidés nous retrouvons les LPS de type :

  • Acanthastrea ( photo )
  • Acanthophyllia
  • Blastomussa
  • Lobophyllia
  • etc..

Les Mussidés se caractérisent essentiellement par de gros corallites (calices) dont les bords (septa) sont fortement dentés, et recouverts d’un solide tissu.

Astuce : pour vérifier que votre LPS est un Mussidé il faut veiller aux puissants septes dentés que l’on peut toucher avec délicatesse. S’ils ne sont pas présents, il s’agit le plus souvent d’un type de Faviidé et non pas d’un Mussidé.

 


Comment se développe les coraux LPS

Il est important de comprendre comment se développent les coraux LPS afin de mieux les maintenir dans nos bacs récifaux. Voici quelques grands principes :

1 – La lumière

Comme pour les coraux SPS, la lumière est capitale dans le développement du squelette grâce au processus de la photosynthèse. Ce processus est réalisé grâce aux zooxanthelles qui sont des algues symbiotiques vivant à l’intérieur des polypes des coraux. Ces coraux vivent en eaux peu profondes et dans aquarium recifal les couleurs avec des reflets métalliques sont renforcées par un éclairage puissant au spectre enrichi en bleu.

2- La qualité de l’eau

Il est possible d’observer que les LPS  peuvent s’habituer à des eaux pauvres en nutriments, mais attention ces conditions de maintenance ne sont pas optimales sur la durée. Ainsi avoir un peu de No3 ( maximum de 12 mg/l ) favorise leur développement.

Une température de 23° C avec un maximum de 27° C, une densité entre 1023 et 1024 (à 25° C) et un pH entre 7.8 et 8.5 est supportée sans problème.

Comme les SPS, les coraux LPS ont un squelette calcaire, il faut donc un apport quotidien en calcium pour les fortifier et les développer mais nécessitent moins de calcium que les coraux SPS à croissance rapide. Ainsi la quantité de calcium peut osciller entre 380 et 400 mg/l s’il n’y a pas de coraux SPS dans l’aquarium sans avoir d’effet négatif sur les coraux à gros polypes. Ne pas oublier, qu’ils ont besoin aussi d’un apport en magnésium et strontium.

3- Zooplancton

Les coraux LPS sont de véritable carnivores !

Euphyllia qui filtre le phytoplancton marin

Bien entendu ils se nourrissent de proies qui sont dimensionnées à leurs tailles.

Comme le montre la photo de L’Euphyllia et la taille de sa bouche, nous comprenons donc qu’ils se nourrissent de zooplancton, et parfois de larves.

Nous pouvons observer cette chasse principalement la nuit avec leurs tentacules.

Pour plus de détails sur le zooplancton, nous vous invitons à lire l’article sur le zooplancton pour récifal

 

 

Dans la famille des Caryophylliidés nous retrouvons le corail LPS  Catalaphyllia Jardinei. Voici une video d’un Catalaphyllia Jardinei qui mange un mysis. Nous pouvons observer les tentacules qui accroche le mysis pour le ramener à sa bouche et ainsi le digérer :

4- Le Phytoplancton marin ?

Le phytoplancton est composé de diverse algues microscopiques qui sont absorbées par les coraux filtreurs ( moux et LPS )

Le phytoplancton marin est à la base de l’alimentation des coraux filtreurs ou des bivalves filtreurs comme les Bénitiers ( photo ).

Dans le cas d’un Catalaphyllia Jardinei, un apport quotidien en phytoplancton permet d’optimiser sa croissance.

Bénetier qui filtre le phytoplancton marin

Il existe un grand nombre de type de souche de phytoplancton, mais au niveau nutritionnel voici les principales qui sont interessantes pour nourrir nos coraux LPS :

Il ne faut pas oublier que le phytoplancton est la première étape de la chaîne alimentaire et avec l’ajout de plusieurs souches de phytoplancton, vous optimiserez ainsi les apports nutritionnels car les carences d’une souche seront ainsi compensées par une autre souche.

Nous vous invitons à découvrir le Mix, un concentré de souches vivantes 100% pur et 100% naturel. Il contient le mélange de 4 souches vivantes de phytoplancton, idéal pour nourrir les coraux LPS mais aussi favoriser le développement de la microfaune dans votre aquarium recifal.

Recifaliste en savoir plus

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *