Présentation

Notre genèse du récifal

Récifaliste depuis longue date, nous avions essayé d'être le plus méticuleux dans le maintien de nos aquariums récifaux jusqu'à réaliser 2-3 mesures par semaines pour maintenir des taux de manière optimum.

Nous avions beaucoup de corail SPS, c'est à dire des coraux durs à petits polypes SPS (comme les genres Acropora ou Montipora) mais aussi beaucoup de coraux durs à longs polypes LPS (Euphillya ou Lobophyllia par exemples) avec une population de poisson en adéquation avec les volumes.

Cependant au fils du temps, malgré des taux optimum, c'est à dire :

  • Calcium : 450
  • Magnésium : 1350
  • Kh ( Dureté de l'eau carbonatée ) : 8,5
  • PO4 ( Phosphate ): 0
  • NO3 ( Nitrate ) : 0,05
  • Salinité : 1024
  • Température : 24,5°

Nous remarquions des pertes sur des aquariums dit "mature" c'est à dire avec plus de 1 an de mise en eau.

Nous pensions que c'était logique car certains coraux sont dur à maintenir... mais c'est seulement 3 ans plus tard lors d'un test d'ajout de plancton que nous avions remarqué des modifications intéressantes.

En effet lors de la phase de démarrage avec l'ajout de pierres vivantes ( incluant toutes la faune permettant de créer un cycle d'épuration optimum ) nous avions même en ouvrant la porte du bac de décantation cette odeur que nous retrouvons si bien  lors de nos passages chez nos poissonniers ( animalerie spécialisée dans l'aquariophilie d'eau de mer ), une odeur iodée comme au bord de mer...

Cependant au bout de 6 -10 mois, l'odeur commençais à s’atténuer pour disparaître à terme et nous trouvions de moins en moins de zooplancton lors de nos changements d'eau jusqu'à remarquer une baisse de la croissance de ma population corallienne ( Avec toujours les mêmes taux optimum ).

La solution

En discutant avec des récifalistes de longues dates, nous nous sommes mis à l'élevage de phytoplancton, nourriture de base pour le développement du zooplancton. Après plusieurs mois nous avons pu constater une amélioration sur nos aquariums avec des signes significatifs : odeur iodée, prolifération de zooplancton..

Aujourd'hui nous nourrissons tous les 3 jours nos aquariums de phytoplancton avec l’algue Dunaliella salina et l’algue Nannochloropsi oculata

Au départ, nous avions eu de la difficulté à trouver des souches "corrects" permettant un élevage sur du long terme et c'est la raison pour laquelle nous avons décidé de créer un site dédié à la culture du phytoplancton pour vous aidez à fournir le nécessaire au bon développement de votre aquarium récifal.

N'hésitez pas à venir nous rencontrer en Bretagne !